Scrutatio

Saturday, 18 May 2024 - San Giovanni I papa ( Letture di oggi)

Seconda lettera ai Corinzi 5


font
NOVA VULGATABIBLES DES PEUPLES
1 Scimus enim quoniam, si terre stris domus nostra huius taber naculidissolvatur, aedificationem ex Deo habemus domum non manufactam, aeternam incaelis.1 Nous le savons, si notre maison terrestre, il faudrait dire notre tente, vient à se démonter, Dieu nous réserve une habitation dans le ciel, une maison qui n’est pas faite de main d’homme et qui est pour toujours.
2 Nam et in hoc ingemiscimus, habitationem nostram, quae de caelo est,superindui cupientes,2 Mais cela même fait naître en nous un désir insatisfait, car nous voudrions bien que notre demeure céleste vienne recouvrir l’actuelle.
3 si tamen et exspoliati, non nudi inveniamur.3 (En supposant que nous ayons encore celle-ci et ne soyons pas sans rien.)
4 Nam et,qui sumus in tabernaculo, ingemiscimus gravati, eo quod nolumus exspoliari, sedsupervestiri, ut absorbeatur, quod mortale est, a vita.4 Oui, tant que nous sommes sous notre tente, c’est pour nous un poids et une angoisse: nous ne voudrions pas qu’on nous en dépouille mais que l’autre vienne par-dessus et que la vie vienne absorber ce qui est mortel.
5 Qui autem effecit nosin hoc ipsum, Deus, qui dedit nobis arrabonem Spiritus.
5 Et c’est Dieu qui nous a mis dans cette situation, lui qui nous a donné l’Esprit comme un premier acompte.
6 Audentes igitur semper et scientes quoniam, dum praesentes sumus in corpore,peregrinamur a Domino;6 Donc, quoi qu’il arrive, nous allons sans peur, sachant que vivre en ce corps, c’est être loin du Seigneur.
7 per fidem enim ambulamus et non per speciem.7 C’est vivre avec la foi et non pas la vision.
8 Audemusautem et bonam voluntatem habemus magis peregrinari a corpore et praesentes essead Dominum.8 Aussi allons-nous jusqu’à penser qu’il serait meilleur de sortir de ce corps pour aller vivre auprès du Seigneur.
9 Et ideo contendimus sive praesentes sive absentes placere illi.9 En fait, ce qui nous importe, c’est de lui plaire, que nous restions ici ou que nous partions.
10 Omnes enim nos manifestari oportet ante tribunal Christi, ut referat unusquisquepro eis, quae per corpus gessit, sive bonum sive malum.
10 Tous, d’ailleurs, nous devrons nous présenter devant le tribunal du Christ, et alors chacun retrouvera ce qu’il a fait, bien ou mal, avec son corps.
11 Scientes ergo timorem Domini hominibus suademus, Deo autem manifesti sumus;spero autem et in conscientiis vestris manifestos nos esse.11 Portés par cette crainte du Seigneur dont nous avons l’expérience, nous essayons de convaincre les hommes et de ne rien cacher à Dieu. J’espère que vous aussi vous vous rendrez compte que nous ne cachons rien.
12 Non iterum noscommendamus vobis, sed occasionem damus vobis gloriandi pro nobis, ut habeatisad eos, qui in facie gloriantur et non in corde.12 Une fois encore, nous ne voulons pas nous recommander mais vous donner des arguments pour être fiers de nous, et pour répondre à ceux qui mettent leur fierté dans de pures apparences au lieu des réalités intérieures.
13 Sive enim mente excedimus,Deo; sive sobrii sumus, vobis.
13 Si nous exagérons, que Dieu seul écoute; si nous paraissons bien dire, prenez-le pour vous.
14 Caritas enim Christi urget nos, aestimantes, hoc, quoniam, si unus proomnibus mortuus est, ergo omnes mortui sunt;14 L’amour du Christ nous obsède et nous disons: si lui est mort pour tous, nécessairement tous sont morts.
15 et pro omnibus mortuus est, utet, qui vivunt, iam non sibi vivant, sed ei, qui pro ipsis mortuus est etresurrexit.15 Et il est mort pour tous afin que, s’ils vivent, ils ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.
16 Itaque nos ex hoc neminem novimus secundum carnem; et sicognovimus secundum carnem Christum, sed nunc iam non novimus.16 Aussi nous ne considérons plus les gens selon les critères humains; même le Christ, si nous l’avons connu dans son existence humaine, nous ne devons plus le connaître ainsi.
17 Si quis ergoin Christo, nova creatura; vetera transierunt, ecce, facta sunt nova.
17 Toute personne qui est dans le Christ est une création nouvelle. Ce qui était est du passé: le neuf est arrivé.
18 Omnia autem ex Deo, qui reconciliavit nos sibi per Christum et dedit nobisministerium reconciliationis,18 Et tout cela, c’est l’œuvre de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par le Christ et qui, à nous-mêmes, nous confie l’œuvre de la réconciliation.
19 quoniam quidem Deus erat in Christo mundumreconcilians sibi, non reputans illis delicta ipsorum; et posuit in nobis verbumreconciliationis.19 Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui-même et ne tenait plus les comptes de leurs fautes. Et il nous a confié le message de réconciliation.
20 Pro Christo ergo legatione fungimur, tamquam Deo exhortanteper nos. Obsecramus pro Christo, reconciliamini Deo.20 Oui, nous sommes les ambassadeurs du Christ, et à travers nous c’est Dieu qui appelle. Nous supplions au nom du Christ: Laissez-vous réconcilier avec Dieu!
21 Eum, qui non noveratpeccatum, pro nobis peccatum fecit, ut nos efficeremur iustitia Dei in ipso.
21 Pour nous il a identifié avec le péché celui qui ne connaissait pas le péché, afin que nous devenions en lui justice et sainteté de Dieu.