Scrutatio

Tuesday, 25 June 2024 - San Guglielmo ( Letture di oggi)

Épître aux Galates 4


font

1Or je dis: aussi longtemps qu'il est un enfant, l'héritier, quoique propriétaire de tous les biens, nediffère en rien d'un esclave.2Il est sous le régime des tuteurs et des intendants jusqu'à la date fixée par son père.3Nous aussi, durant notre enfance, nous étions asservis aux éléments du monde.4Mais quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d'une femme, né sujet de la loi,5afin de racheter les sujets de la Loi, afin de nous conférer l'adoption filiale.6Et la preuve que vous êtes des fils, c'est que Dieu a envoyé dans nos coeurs l'Esprit de son Fils quicrie: Abba, Père!7Aussi n'es-tu plus esclave mais fils; fils, et donc héritier de par Dieu.8Jadis, dans votre ignorance de Dieu, vous fûtes asservis à des dieux qui au vrai n'en sont pas;9mais maintenant que vous avez connu Dieu ou plutôt qu'il vous a connus, comment retourner encoreà ces éléments sans force ni valeur, auxquels à nouveau, comme jadis, vous voulez vous asservir?10Observer des jours, des mois, des saisons, des années!11Vous me faites craindre de m'être inutilement fatigué pour vous.12Devenez semblables à moi, puisque je me suis fait semblable à vous, frères, je vous en supplie.Vous ne m'avez nullement offensé.13Mais vous le savez, ce fut une maladie qui me donna l'occasion de vous évangéliser la premièrefois,14et, malgré l'épreuve que vous était ce corps infirme, vous n'avez marqué ni mépris ni dégoût; maisvous m'avez accueilli comme un ange de Dieu, comme le Christ Jésus.15Que sont donc devenues les félicitations que vous vous adressiez? Car je vous rends cetémoignage: s'il avait été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.16Alors, suis-je devenu votre ennemi en vous disant la vérité?17Leur attachement pour vous n'est pas bon; ils veulent vous séparer de moi, pour vous attacher àeux.18Il est bien de s'attacher les autres pour le bien, pour toujours, et non pas seulement quand je suisprès de vous,19mes petits enfants, vous que j'enfante à nouveau dans la douleur jusqu'à ce que le Christ soit forméen vous.20Que ne suis-je près de vous en cet instant pour adapter mon langage, car je ne sais comment m'yprendre avec vous.21Dites-moi, vous qui voulez vous soumettre à la Loi, n'entendez-vous pas la Loi?22Il est écrit en effet qu'Abraham eut deux fils, l'un de la servante, l'autre de la femme libre;23mais celui de la servante est né selon la chair, celui de la femme libre en vertu de la promesse.24Il y a là une allégorie: ces femmes représentent deux alliances; la première se rattache au Sinaï etenfante pour la servitude: c'est Agar25(car le Sinaï est en Arabie) et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui de fait est esclave avecses enfants.26Mais la Jérusalem d'en haut est libre, et elle est notre mère;27car il est écrit: Réjouis-toi, stérile qui n'enfantais pas, éclate en cris de joie, toi qui n'as pas connules douleurs; car nombreux sont les enfants de l'abandonnée, plus que les fils de l'épouse.28Or vous, mes frères, à la manière d'Isaac, vous êtes enfants de la promesse.29Mais, comme alors l'enfant de la chair persécutait l'enfant de l'esprit, il en est encore ainsimaintenant.30Eh bien, que dit l'Ecriture: Chasse la servante et son fils, car il ne faut pas que le fils de la servantehérite avec le fils de la femme libre.31Aussi, mes frères, ne sommes-nous pas enfants d'une servante mais de la femme libre.