Scrutatio

Tuesday, 25 June 2024 - San Guglielmo ( Letture di oggi)

Épître aux Hébreux 12


font

1Voilà donc pourquoi nous aussi, enveloppés que nous sommes d'une si grande nuée de témoins,nous devons rejeter tout fardeau et le péché qui nous assiège et courir avec constance l'épreuve qui nous estproposée,2fixant nos yeux sur le chef de notre foi, qui la mène à la perfection, Jésus, qui au lieu de la joie quilui était proposée, endura une croix, dont il méprisa l'infamie, et qui est assis désormais à la droite du trône deDieu.3Songez à celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle contradiction, afin de ne pas défaillirpar lassitude de vos âmes.4Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le péché.5Avez-vous oublié l'exhortation qui s'adresse à vous comme à des fils: Mon fils, ne méprise pas lacorrection du Seigneur, et ne te décourage pas quand il te reprend.6Car celui qu'aime le Seigneur, il le corrige, et il châtie tout fils qu'il agrée.7C'est pour votre correction que vous souffrez. C'est en fils que Dieu vous traite. Et quel est le filsque ne corrige son père?8Si vous êtes exempts de cette correction, dont tous ont leur part, c'est que vous êtes des bâtards etnon des fils.9D'ailleurs, nous avons eu pour nous corriger nos pères selon la chair, et nous les respections. Neserons-nous pas soumis bien davantage au Père des esprits pour avoir la vie?10Ceux-là, en effet, nous corrigeaient pendant peu de temps et au juger; mais lui, c'est pour notrebien, afin de nous faire participer à sa sainteté.11Certes, toute correction ne paraît pas sur le moment être un sujet de joie, mais de tristesse. Plustard cependant, elle rapporte à ceux qu'elle a exercés un fruit de paix et de justice.12C'est pourquoi redressez vos mains inertes et vos genoux fléchissants,13et rendez droits pour vos pas les sentiers tortueux, afin que le boiteux ne dévie point, mais plutôtqu'il guérisse.14Recherchez la paix avec tous, et la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur;15veillant à ce que personne ne soit privé de la grâce de Dieu, à ce qu'aucune racine amère nepousse des rejetons et ne cause du trouble, ce qui contaminerait toute la masse,16à ce qu'enfin il n'y ait aucun impudique ni profanateur, comme Esaü qui, pour un seul mets, livrason droit d'aînesse.17Vous savez bien que, par la suite, quand il voulut obtenir la bénédiction, il fut rejeté; car il ne putobtenir un changement de sentiment, bien qu'il l'eût recherché avec larmes.18Vous ne vous êtes pas approchés d'une réalité palpable: feu ardent, obscurité, ténèbres, ouragan,19bruit de trompette, et clameur de paroles telle que ceux qui l'entendirent supplièrent qu'on ne leurparlât pas davantage.20Ils ne pouvaient en effet supporter cette prescription: Quiconque touchera la montagne, même sic'est un animal, sera lapidé.21Si terrible était le spectacle que Moïse dit: Je suis effrayé et tout tremblant.22Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion et de la cité du Dieu vivant, de laJérusalem céleste, et de myriades d'anges, réunion de fête,23et de l'assemblée des premiers-nés qui sont inscrits dans les cieux, d'un Dieu Juge universel, etdes esprits des justes qui ont été rendus parfaits,24de Jésus médiateur d'une alliance nouvelle, et d'un sang purificateur plus éloquent que celuid'Abel.25Prenez garde de ne pas refuser d'écouter Celui qui parle. Si ceux, en effet, qui ont refuséd'écouter celui qui promulguait des oracles sur cette terre n'ont pas échappé au châtiment, à combien plus forteraison n'y échapperons-nous pas, si nous nous détournons de Celui qui parle des cieux.26Celui dont la voix jadis ébranla la terre nous a fait maintenant cette promesse: Encore une fois,moi j'ébranlerai non seulement la terre mais aussi le ciel.27Cet encore une fois indique que les choses ébranlées seront changées, puisque ce sont desréalités créées, pour que subsistent celles qui sont inébranlables.28Ainsi, puisque nous recevons la possession d'un royaume inébranlable, retenons fermement lagrâce, et par elle rendons à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec religion et crainte.29En effet, notre Dieu est un feu consumant.