Scrutatio

Tuesday, 18 June 2024 - Santa Marina ( Letture di oggi)

Évangile selon Matthieu 27


font

1Le matin étant arrivé, tous les grands prêtres et les anciens du peuple tinrent un conseil contreJésus, en sorte de le faire mourir.2Et, après l'avoir ligoté, ils l'emmenèrent et le livrèrent à Pilate le gouverneur.3Alors Judas, qui l'avait livré, voyant qu'il avait été condamné, fut pris de remords et rapporta les30 pièces d'argent aux grands prêtres et aux anciens:4"J'ai péché, dit-il, en livrant un sang innocent." Mais ils dirent: "Que nous importe? A toi devoir."5Jetant alors les pièces dans le sanctuaire, il se retira et s'en alla se pendre.6Ayant ramassé l'argent, les grands prêtres dirent: "Il n'est pas permis de le verser au trésor,puisque c'est le prix du sang."7Après délibération, ils achetèrent avec cet argent le "champ du potier" comme lieu de sépulturepour les étrangers.8Voilà pourquoi ce champ-là s'est appelé jusqu'à ce jour le "Champ du Sang."9Alors s'accomplit l'oracle de Jérémie le prophète: Et ils prirent les 30 pièces d'argent, le prix duPrécieux qu'ont apprécié des fils d'Israël,10et ils les donnèrent pour le champ du potier, ainsi que me l'a ordonné le Seigneur.11Jésus fut amené en présence du gouverneur et le gouverneur l'interrogea en disant: "Tu es le Roides Juifs?" Jésus répliqua: "Tu le dis."12Puis, tandis qu'il était accusé par les grands prêtres et les anciens, il ne répondit rien.13Alors Pilate lui dit: "N'entends-tu pas tout ce qu'ils attestent contre toi?"14Et il ne lui répondit sur aucun point, si bien que le gouverneur était fort étonné.15A chaque Fête, le gouverneur avait coutume de relâcher à la foule un prisonnier, celui qu'ellevoulait.16On avait alors un prisonnier fameux, nommé Barabbas.17Pilate dit donc aux gens qui se trouvaient rassemblés: "Lequel voulez-vous que je vous relâche,Barabbas, ou Jésus que l'on appelle Christ?"18Il savait bien que c'était par jalousie qu'on l'avait livré.19Or, tandis qu'il siégeait au tribunal, sa femme lui fit dire: "Ne te mêle point de l'affaire de cejuste; car aujourd'hui j'ai été très affectée dans un songe à cause de lui."20Cependant, les grands prêtres et les anciens persuadèrent aux foules de réclamer Barabbas et deperdre Jésus.21Prenant la parole, le gouverneur leur dit: "Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche?" Ilsdirent: "Barabbas."22Pilate leur dit: "Que ferai-je donc de Jésus que l'on appelle Christ?" Ils disent tous: "Qu'il soitcrucifié!"23Il reprit: "Quel mal a-t-il donc fait?" Mais ils criaient plus fort: "Qu'il soit crucifié!"24Voyant alors qu'il n'aboutissait à rien, mais qu'il s'ensuivait plutôt du tumulte, Pilate prit de l'eauet se lava les mains en présence de la foule, en disant: "Je ne suis pas responsable de ce sang; à vous de voir!"25Et tout le peuple répondit: "Que son sang soit sur nous et sur nos enfants!"26Alors il leur relâcha Barabbas; quant à Jésus, après l'avoir fait flageller, il le livra pour êtrecrucifié.27Alors les soldats du gouverneur prirent avec eux Jésus dans le Prétoire et ameutèrent sur luitoute la cohorte.28L'ayant dévêtu, ils lui mirent une chlamyde écarlate,29puis, ayant tressé une couronne avec des épines, ils la placèrent sur sa tête, avec un roseau danssa main droite. Et, s'agenouillant devant lui, ils se moquèrent de lui en disant: "Salut, roi des Juifs!"30et, crachant sur lui, ils prenaient le roseau et en frappaient sa tête.31Puis, quand ils se furent moqués de lui, ils lui ôtèrent la chlamyde, lui remirent ses vêtements etl'emmenèrent pour le crucifier.32En sortant, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, et le requirent pour porter sacroix.33Arrivés à un lieu dit Golgotha, c'est-à-dire lieu dit du Crâne,34ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel; il en goûta et n'en voulut point boire.35Quand ils l'eurent crucifié, ils se partagèrent ses vêtements en tirant au sort.36Puis, s'étant assis, ils restaient là à le garder.37Ils placèrent aussi au-dessus de sa tête le motif de sa condamnation ainsi libellé: "Celui-ci estJésus, le roi des Juifs."38Alors sont crucifiés avec lui deux brigands, l'un à droite et l'autre à gauche.39Les passants l'injuriaient en hochant la tête40et disant: "Toi qui détruis le Sanctuaire et en trois jours le rebâtis, sauve-toi toi-même, si tu esfils de Dieu, et descends de la croix!"41Pareillement les grands prêtres se gaussaient et disaient avec les scribes et les anciens:42"Il en a sauvé d'autres et il ne peut se sauver lui-même! Il est roi d'Israël: qu'il descendemaintenant de la croix et nous croirons en lui!43Il a compté sur Dieu; que Dieu le délivre maintenant, s'il s'intéresse à lui! Il a bien dit: Je suisfils de Dieu!"44Même les brigands crucifiés avec lui l'outrageaient de la sorte.45A partir de la sixième heure, l'obscurité se fit sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure.46Et vers la neuvième heure, Jésus clama en un grand cri: "Eli, Eli, lema sabachtani", c'est-à-dire:"Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?"47Certains de ceux qui se tenaient là disaient en l'entendant: "Il appelle Elie, celui-ci!"48Et aussitôt l'un d'eux courut prendre une éponge qu'il imbiba de vinaigre et, l'ayant mise au boutd'un roseau, il lui donnait à boire.49Mais les autres lui dirent: "Laisse! que nous voyions si Elie va venir le sauver!"50Or Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l'esprit.51Et voilà que le voile du Sanctuaire se déchira en deux, du haut en bas; la terre trembla, lesrochers se fendirent,52les tombeaux s'ouvrirent et de nombreux corps de saints trépassés ressuscitèrent:53ils sortirent des tombeaux après sa résurrection, entrèrent dans la Ville sainte et se firent voir àbien des gens.54Quant au centurion et aux hommes qui avec lui gardaient Jésus, à la vue du séisme et de ce quise passait, ils furent saisis d'une grande frayeur et dirent: "Vraiment celui-ci était fils de Dieu!"55Il y avait là de nombreuses femmes qui regardaient à distance, celles-là même qui avaient suiviJésus depuis la Galilée et le servaient,56entre autres Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils deZébédée.57Le soir venu, il vint un homme riche d'Arimathie, du nom de Joseph, qui s'était fait, lui aussi,disciple de Jésus.58Il alla trouver Pilate et réclama le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna qu'on le lui remît.59Joseph prit donc le corps, le roula dans un linceul propre60et le mit dans le tombeau neuf qu'il s'était fait tailler dans le roc; puis il roula une grande pierre àl'entrée du tombeau et s'en alla.61Or il y avait là Marie de Magdala et l'autre Marie, assises en face du sépulcre.62Le lendemain, c'est-à-dire après la Préparation, les grands prêtres et les Pharisiens se rendirenten corps chez Pilate63et lui dirent: "Seigneur, nous nous sommes souvenus que cet imposteur a dit, de son vivant:Après trois jours je ressusciterai!64Commande donc que le sépulcre soit tenu en sûreté jusqu'au troisième jour, pour éviter que sesdisciples ne viennent le dérober et ne disent au peuple: Il est ressuscité des morts! Cette dernière imposture seraitpire que la première."65Pilate leur répondit: "Vous avez une garde; allez et prenez vos sûretés comme vous l'entendez."66Ils allèrent donc et s'assurèrent du sépulcre, en scellant la pierre et en postant une garde.