Scrutatio

Thursday, 13 June 2024 - Sant´Antonio da Padova ( Letture di oggi)

Livre de Judith 5


font

1On annonça à Holopherne, général en chef de l'armée assyrienne, que les Israélites se préparaient aucombat: ils avaient, disait-on, fermé les passes de la montagne, fortifié les hautes cimes et, dans les plaines,disposés des obstacles.2Il entra alors dans une très violente colère, convoqua tous les princes de Moab, tous les générauxd'Ammon tous les satrapes du littoral.3Hommes de Canaan, leur dit-il, renseignez-moi: quel est ce peuple qui demeure dans la régionmontagneuse? Quelles sont les villes qu'il habite? Quelle est l'importance de son armée? En quoi résident sapuissance et sa force? Quel est le roi qui est à sa tête et dirige son armée?4Pourquoi a-t-il dédaigné de venir au-devant de moi, contrairement à ce qu'ont fait tous les habitantsde la région occidentale?"5Achior, chef de tous les Ammonites, lui répondit: "Que Monseigneur écoute, je t'en prie, les parolesprononcées par ton serviteur. Je vais te dire la vérité sur ce peuple de montagnards qui demeure tout près de toi.De la bouche de ton serviteur aucun mensonge ne sortira.6Les gens de ce peuple sont des descendants des Chaldéens.7Anciennement ils vinrent habiter en Mésopotamie parce qu'ils n'avaient pas voulu suivre les dieux deleurs pères établis en Chaldée.8Ils s'écartèrent donc de la voie de leurs ancêtres et adorèrent le Dieu du ciel, Dieu qu'ils avaientreconnu. Bannis alors de la face de leurs dieux, ils s'enfuirent en Mésopotamie où ils habitèrent longtemps.9Leur Dieu leur ayant signifié de sortir de leur résidence et de s'en aller au pays de Canaan, ils s'yinstallèrent et y furent surabondamment comblés d'or, d'argent et de nombreux troupeaux.10Ils descendirent ensuite en Egypte, car une famine s'était abattue sur la terre de Canaan, et ils ydemeurèrent tant qu'ils y trouvèrent de la nourriture. Là ils devinrent une grande multitude et une raceinnombrable.11Mais le roi d'Egypte se dressa contre eux et se joua d'eux en les astreignant au travail des briques.On les humilia, on les assujettit à l'esclavage.12Ils crièrent vers leur Dieu, qui frappa la terre d'Egypte tout entière de plaies sans remède. LesEgyptiens les chassèrent alors loin d'eux.13Devant eux Dieu dessécha la mer Rouge14et les conduisit par le chemin du Sinaï et de Cadès-Barné. Après avoir repoussé tous les habitants dudésert,15ils s'établirent dans le pays des Amorites et, vigoureusement, exterminèrent tous les habitants deHeshbôn. Puis, traversant le Jourdain, ils prirent possession de toute la montagne,16expulsant devant eux les Cananéens, les Perizzites, les Jébuséens, les Sichémites ainsi que tous lesGirgashites, et ils y habitèrent de longs jours.17Tant qu'ils ne péchèrent pas en présence de leur Dieu, la prospérité fut avec eux, car ils ont un Dieuqui hait l'iniquité.18Quand au contraire ils s'écartèrent de la voie qu'il leur avait assignée, une partie fut complètementdétruite en de multiples guerres, l'autre fut conduite en captivité dans une terre étrangère. Le Temple de leurDieu fut rasé et leurs villes tombèrent au pouvoir de leurs adversaires.19Alors ils se retournèrent de nouveau vers leur Dieu, remontèrent de leur dispersion, des lieux où ilsavaient été disséminés, reprirent possession de Jérusalem où se trouve leur Temple et repeuplèrent la montagnedemeurée déserte.20Et maintenant, maître et seigneur, s'il y a dans ce peuple quelque égarement, s'ils ont péché contreleur Dieu, alors assurons-nous qu'il y a bien en eux cette cause de chute. Puis montons, attaquons-les.21Mais s'il n'y a pas d'injustice dans leur nation, que Monseigneur s'abstienne, de peur que leurSeigneur et Dieu ne les protège. Nous serions alors la risée de toute la terre!"22Quand Achior eut cessé de parler, toute la foule massée autour de la tente se prit à murmurer. Lesnotables d'Holopherne, tous les habitants de la côte comme ceux de Moab parlaient de le mettre en pièces.23"Qu'avons-nous donc à craindre des Israélites? C'est un peuple sans force ni puissance, incapable detenir dans un combat un peu rude.24Allons donc! Montons et ton armée n'en fera qu'une bouchée, ô notre maître, Holopherne!"