Scrutatio

Thursday, 13 June 2024 - Sant´Antonio da Padova ( Letture di oggi)

Livre de la Sagesse 1


font

1Aimez la justice, vous qui jugez la terre, ayez sur le Seigneur de droites pensées et cherchez-le en simplicitéde coeur,2parce qu'il se laisse trouver par ceux qui ne le tentent pas, il se révèle à ceux qui ne lui refusent pasleur foi.3Car les pensées tortueuses éloignent de Dieu, et, mise à l'épreuve, la Puissance confond les insensés.4Non, la Sagesse n'entre pas dans une âme malfaisante, elle n'habite pas dans un corps tributaire dupéché.5Car l'esprit saint, l'éducateur, fuit la fourberie, il se retire devant des pensées sans intelligence, ils'offusque quand survient l'injustice.6La Sagesse est un esprit ami des hommes, mais elle ne laisse pas impuni le blasphémateur pour sespropos; car Dieu est le témoin de ses reins, le surveillant véridique de son coeur, et ce que dit sa langue, ill'entend.7L'esprit du Seigneur en effet remplit le monde, et lui, qui tient unies toutes choses, a connaissancede chaque mot.8Nul ne saurait donc se dérober, qui profère des méchancetés, la Justice vengeresse ne le laissera paséchapper.9Sur les desseins de l'impie il sera fait enquête, le bruit de ses paroles ira jusqu'au Seigneur, pour quesoient châtiés ses forfaits.10Une oreille jalouse écoute tout, la rumeur même des murmures ne lui échappe pas.11Gardez-vous donc des vains murmures, épargnez à votre langue les mauvais propos; car un motfurtif ne demeure pas sans effet, une bouche mensongère donne la mort à l'âme.12Ne recherchez pas la mort par les égarements de votre vie et n'attirez pas sur vous la ruine par lesoeuvres de vos mains.13Car Dieu n'a pas fait la mort, il ne prend pas plaisir à la perte des vivants.14Il a tout créé pour l'être; les créatures du monde sont salutaires, en elles il n'est aucun poison demort, et l'Hadès ne règne pas sur la terre;15car la justice est immortelle.16Mais les impies appellent la mort du geste et de la voix; la tenant pour amie, pour elle ils seconsument, avec elle ils font un pacte, dignes qu'ils sont de lui appartenir.