Scrutatio

Thursday, 13 June 2024 - Sant´Antonio da Padova ( Letture di oggi)

Épître à Tite 1


font

1Lettre de Paul, serviteur de Dieu, apôtre de Jésus Christ, pour mener les élus de Dieu à la foi et, par la religion, à la connaissance de la vérité.2Elle nous fait espérer la vie éternelle que, depuis toujours, le Dieu qui ne ment pas nous avait promise.3Au moment fixé il nous a parlé en toute clarté, et c’est le message qui m’a été confié par une décision de Dieu, notre Sauveur.4Salut à toi, Tite, mon cher enfant dans la foi que nous partageons ensemble. Reçois grâce et paix de Dieu le Père et du Christ Jésus, notre Sauveur!5Si je t’ai laissé en Crète, c’était pour que tu achèves la remise en ordre, et que tu établisses des anciens dans chaque ville, comme je te l’avais ordonné.6Il te faut des gens irréprochables, hommes d’une seule femme. Il faut que leurs enfants aient la foi et qu’on ne puisse pas dire qu’ils se conduisent mal et n’obéissent pas.7Le gardien est l’administrateur de Dieu; il doit donc être au-dessus de tout reproche. Ni arrogant, ni coléreux, ni buveur, ni querelleur, ni intéressé,8mais au contraire hospitalier, ami du bien, homme de bon jugement, juste, pieux, maître de lui-même.9Quand il parle, il doit s’attacher à ce qui est sûr, en accord avec la doctrine. Il doit être capable de prêcher la saine doctrine et de réfuter les opposants.10Car il y a beaucoup d’esprits rebelles et de beaux parleurs qui trompent leur monde; très souvent ils sont d’origine juive.11Il faut leur fermer la bouche quand ils parlent de travers de façon très intéressée, ou sinon, ils retournent des familles entières.12Un homme de leur race, leur propre prophète, a dit: "Crétois, toujours menteurs; sales bêtes et ventres fainéants!”13Il a dit vrai. C’est pourquoi tu les reprendras sévèrement afin que leur foi reste saine.14Il ne faut pas qu’ils prennent au sérieux les fables juives, les règles données par des gens qui tournent le dos à la vérité.15Tout est pur pour ceux qui sont purs, mais rien n’est pur pour les gens impurs, c’est-à-dire les infidèles, puisque même leur esprit et leur conscience sont souillés.16Ils prétendent connaître Dieu, mais ils le renient par leurs œuvres. Ce sont des rebelles que Dieu déteste et qui ne valent rien pour aucune œuvre utile.