Scrutatio

Tuesday, 28 May 2024 - Santi Emilio, Felice, Priamo e Feliciano ( Letture di oggi)

Premier livre des Maccabées 3


font

1Judas, appelé Maccabée, son fils, se leva à sa place;2tous ses frères et tous les partisans de son père lui prêtèrent leur concours. Ils menèrent lecombat d'Israël avec entrain.3Il étendit le renom de son peuple, revêtit la cuirasse comme un géant et ceignit ses armes deguerre. Il engagea mainte bataille, protégeant le camp par son épée,4rival du lion dans ses hauts faits, pareil au lionceau rugissant sur sa proie.5Il fit la chasse aux mécréants qu'il dépistait et livra au feu les perturbateurs de son peuple.6Les mécréants furent abattus par la terreur qu'il inspirait, tous les ouvriers d'iniquité furentbouleversés, et la libération dans sa main fut menée à bon terme.7Il causa d'amers déboires à plus d'un roi, réjouit Jacob par ses actions, et sa mémoire sera enbénédiction à jamais.8Il parcourut les villes de Juda pour en exterminer les impies, et détourna d'Israël la Colère.9Son nom retentit jusqu'aux extrémités de la terre car il a rassemblé ceux qui étaient perdus.10Apollonius rassembla des païens et un fort contingent de Samarie pour faire la guerre àIsraël.11Judas le sut et sortit à sa rencontre; il le défit et le tua. Beaucoup tombèrent blessés à mort etle reste s'enfuit.12On ramassa les dépouilles; Judas s'attribua l'épée d'Apollonius et s'en servit au combat tousles jours de sa vie.13A la nouvelle que Judas avait rassemblé autour de lui un assemblage de croyants et de gensde guerre, Séron, général de l'armée de Syrie,14se dit à lui-même: "Je me ferai un nom et me couvrirai de gloire dans le royaume. Jecombattrai Judas et ses hommes, qui méprisent les ordres du roi."15Il partit donc à son tour et avec lui monta une puissante armée d'impies pour l'aider à tirervengeance des Israélites.16Comme il approchait de la montée de Bethorôn, Judas sortit à sa rencontre avec une poignéed'hommes.17A la vue de l'armée qui s'avançait contre eux, ceux-ci dirent à Judas: "Comment pourrons-nous, en si petit nombre, lutter contre une si forte multitude? Nous sommes exténués, n'ayant rien mangéaujourd'hui."18Judas répondit: "Qu'une multitude tombe aux mains d'un petit nombre est chose facile, et ilest indifférent au Ciel d'opérer le salut au moyen de beaucoup ou de peu d'hommes,19car la victoire à la guerre ne tient pas à l'importance de la troupe: c'est du Ciel que vient laforce.20Ceux-ci viennent contre nous, débordant d'insolence et d'iniquité, pour nous exterminer,nous, nos femmes et nos enfants, et nous dépouiller.21Mais nous, nous combattons pour nos vies et pour nos lois,22et lui les brisera devant nous, ne craignez rien de leur part."23Lorsqu'il eut cessé de parler, il bondit sur eux à l'improviste. Séron et son armée furentécrasés.24Ils les poursuivirent à la descente de Bethorôn jusqu'à la plaine. 800 hommes environsuccombèrent et le reste s'enfuit au pays des Philistins.25Judas et ses frères commencèrent à être redoutés et l'effroi fondit sur les nations d'alentour.26Son nom parvint jusqu'au roi et toutes les nations commentaient les batailles de Judas.27Lorsqu'il entendit ces récits, Antiochus entra dans une grande fureur; il envoya rassemblertoutes les forces de son royaume, une armée très puissante.28Il ouvrit son trésor, distribua la solde aux troupes pour un an et leur enjoignit d'être prêtes àtoute éventualité.29Il s'aperçut alors que l'argent manquait dans ses coffres et que les tributs de la provinceavaient diminué, par suite des dissensions et du fléau qu'il avait déchaînés dans le pays en supprimant les lois quiexistaient de toute antiquité.30Il craignit de ne pas avoir, comme il était arrivé plus d'une fois, de quoi fournir aux dépenseset aux largesses qu'il faisait auparavant d'une main prodigue, surpassant en cela les rois ses prédécesseurs.31L'anxiété s'emparait de son âme, il décida de gagner la Perse pour lever les tributs desprovinces et ramasser beaucoup d'argent.32Il laissa Lysias, homme de la noblesse et de la famille royale, à la tête de ses affaires depuisl'Euphrate jusqu'à la frontière de l'Egypte,33et le chargea de la tutelle d'Antiochus, son fils, jusqu'à son retour.34Il lui confia la moitié de ses troupes, avec les éléphants, et lui dicta toutes ses volontés, enparticulier au sujet des habitants de la Judée et de Jérusalem:35il devait envoyer contre eux une armée pour extirper et faire disparaître la force d'Israël et lepetit reste de Jérusalem, effacer leur souvenir de ce lieu,36établir des fils d'étrangers sur tout leur territoire et distribuer leur pays en lots.37Le roi prit avec lui la moitié restante des troupes et partit d'Antioche, capitale de sonroyaume, l'an 147; il traversa l'Euphrate et poursuivit sa marche à travers les provinces d'en haut.38Lysias se choisit Ptolémée fils de Dorymène, Nikanor et Gorgias, personnages puissantsd'entre les amis du roi.39Il envoya avec eux 40.000 hommes de pied et 7.000 cavaliers pour envahir le pays de Judaet le dévaster suivant l'ordre du roi.40S'étant mis en marche avec toute leur armée, ils arrivèrent près d'Emmaüs dans le Bas-Payset y dressèrent leur camp.41Les trafiquants de la province l'apprirent par la renommée; ils prirent avec eux de l'or et del'argent en grande quantité ainsi que des entraves et s'en vinrent au camp pour acheter comme esclaves lesIsraélites. Un contingent d'Idumée et du pays des Philistins se joignit à eux.42Judas et ses frères virent que le malheur s'aggravait et que des armées campaient sur leurterritoire. Ils connurent aussi la consigne donnée par le roi de livrer leur peuple à une destruction radicale.43Ils se dirent alors les uns aux autres: "Relevons notre peuple de sa ruine et luttons pour notrepeuple et notre saint lieu."44On convoqua l'assemblée pour se préparer à la guerre, se livrer à la prière et implorer pitié etmiséricorde.45Or Jérusalem était dépeuplée comme un désert, de ses enfants nul n'y entrait, nul n'ensortait. Le sanctuaire était foulé aux pieds et les fils d'étrangers logeaient dans la Citadelle, devenue uncaravansérail pour les nations. La joie avait disparu de Jacob et l'on n'entendait plus ni flûte ni lyre.46Ils se rassemblèrent donc et vinrent à Maspha en face de Jérusalem, car il y avait eu jadis àMaspha un lieu de prière pour Israël47Ils jeûnèrent ce jour-là, revêtirent des sacs, répandirent de la cendre sur leur tête etdéchirèrent leurs vêtements.48Ils déployèrent le livre de la Loi pour y découvrir ce que les païens demandaient auxreprésentations de leurs faux dieux.49Ils apportèrent les ornements sacerdotaux, les prémices et les dîmes, ils firent paraître lesNaziréens qui avaient accompli la période de leur voeu.50Ils disaient en élevant la voix vers le Ciel: "Que faire de ces gens-là et où les emmener?51Ton lieu saint, on l'a foulé aux pieds et profané, tes prêtres sont dans le deuil etl'humiliation,52et voici que les nations se sont liguées contre nous afin de nous faire disparaître. Tu connaisleurs desseins à notre égard.53Comment pourrons-nous résister en face d'elles si tu ne viens pas à notre secours?"54Ils firent ensuite sonner les trompettes et poussèrent de grands cris.55Après cela, Judas institua des chefs du peuple, chefs de milliers, de centaines, decinquantaines et de dizaines.56A ceux qui étaient en train de bâtir une maison, ou qui venaient de se fiancer, de planter unevigne, ou qui avaient peur, il dit de s'en retourner chacun à sa demeure comme le permettait la Loi.57La colonne se mit alors en marche et vint camper au sud d'Emmaüs.58"Equipez-vous, dit Judas, soyez des braves, tenez-vous prêts à combattre demain ces nationsqui sont massées contre nous pour notre ruine et celle de notre sanctuaire,59car il vaut mieux pour nous mourir dans la bataille qu'être spectateurs des malheurs de notrenation et de notre lieu saint.60Ce que le Ciel aura voulu, il l'accomplira."