Scrutatio

Wenesday, 29 May 2024 - Sant'Alessandro ( Letture di oggi)

Deuxième livre des Rois 7


font

1Elisée dit: "Ecoute la parole de Yahvé! Ainsi parle Yahvé: Demain à pareille heure, on aura unboisseau de gruau pour un sicle et deux boisseaux d'orge pour un sicle à la porte de Samarie."2L'écuyer sur le bras de qui s'appuyait le roi répondit à Elisée: "A supposer même que Yahvé fasse desfenêtres dans le ciel, cette parole se réaliserait-elle?" Elisée dit: "Tu le verras de tes yeux, mais tu n'en mangeraspas."3Or quatre hommes se trouvaient -- car ils étaient lépreux -- à l'entrée de la porte et ils se disaient entreeux: "Pourquoi restons-nous ici à attendre la mort?4Si nous décidons d'entrer en ville, il y a la famine dans la ville et nous y mourrons; si nous restons ici,nous mourrons de même. Venez! Désertons et passons au camp des Araméens: s'ils nous laissent la vie, nousvivrons, et s'ils nous tuent, eh bien! nous mourrons!"5Au crépuscule, ils se levèrent pour aller au camp des Araméens; ils arrivèrent à la limite du camp, etvoilà qu'il n'y avait personne!6Car Yahvé avait fait entendre dans le camp des Araméens un bruit de chars et de chevaux, le bruitd'une grande armée, et ils s'étaient dit entre eux: "Le roi d'Israël a pris à solde contre nous les rois des Hittites etles rois d'Egypte, pour qu'ils marchent contre nous."7Ils se levèrent et s'enfuirent au crépuscule: abandonnant leurs tentes, leurs chevaux et leurs ânes, brefle camp comme il était, ils s'enfuirent pour sauver leur vie.8Ces lépreux donc arrivèrent à la limite du camp et pénétrèrent dans une tente; ayant mangé et bu, ilsemportèrent de là argent, or et vêtements qu'ils allèrent cacher. Puis ils revinrent, pénétrèrent dans une autretente et en emportèrent du butin qu'ils allèrent cacher.9Alors ils se dirent entre eux: "Nous faisons là quelque chose d'injuste. Ce jour-ci est un jour de bonnenouvelle, et nous nous taisons! Si nous attendons que le matin se lève, un châtiment nous frappera. Maintenant,venez! Allons porter la nouvelle au palais."10Ils vinrent, appelèrent les gardes à la porte de la ville et leur annoncèrent: "Nous sommes allés aucamp des Araméens. Il n'y a là personne, aucun bruit humain, seulement les chevaux à l'entrave, les ânes àl'entrave, et leurs tentes telles quelles."11Les gardes de la porte crièrent, et on porta la nouvelle à l'intérieur du palais.12Le roi se leva de nuit et dit à ses officiers: "Je vais vous expliquer ce que les Araméens nous ontfait. Comme ils savent que nous sommes affamés, ils ont quitté le camp pour se cacher dans la campagne en sedisant: ils sortiront de la ville, nous les prendrons vivants et nous entrerons dans la ville."13L'un de ses officiers répondit: "Qu'on prenne donc cinq des chevaux survivants, qui restent ici -- illeur arrivera comme à l'ensemble qui a péri --, nous les enverrons et nous verrons."14On prit deux attelages, que le roi envoya derrière les Araméens en disant: "Allez et voyez."15Ils les suivirent jusqu'au Jourdain; la route était jonchée de vêtements et de matériel que lesAraméens avaient abandonnés dans leur panique; les messagers revinrent et informèrent le roi.16Le peuple sortit et pilla le camp des Araméens: le boisseau de gruau fut à un sicle et les deuxboisseaux d'orge à un sicle, selon la parole de Yahvé.17Le roi avait mis de surveillance à la porte l'écuyer sur le bras duquel il s'appuyait; le peuple le foulaaux pieds, à la porte, et il mourut, selon ce qu'avait dit l'homme de Dieu (ce qu'il avait dit lorsque le roi étaitdescendu chez lui.18Il arriva ce que l'homme de Dieu avait dit au roi: "On aura deux boisseaux d'orge pour un sicle et unboisseau de gruau pour un sicle, demain à pareille heure, à la porte de Samarie."19L'écuyer répondit à l'homme de Dieu: "A supposer même que Yahvé fasse des fenêtres dans le ciel,cette parole se réaliserait-elle?" Elisée dit: "Tu le verras de tes yeux, mais tu n'en mangeras pas."20C'est ce qui lui arriva: le peuple le foula aux pieds à la porte, et il mourut).